Engagement au travail : les petites phrases des dirigeants

Le concept d’engagement est étudié depuis les années 1940 dans les recherches en management pour définir ses dimensions et ses objets. Reconnue dans un premier temps comme une participation active de l’individu dans son travail, la notion a vite évolué et donné lieu à des perceptions différentes chez les chercheurs, chez les salariés, mais aussi chez les dirigeants.

Que représente l’engagement pour les dirigeants ? Nous vous livrons ici les petites phrases recueillies auprès de dirigeants d’entreprises interrogés sur l’engagement salarié.*

 

Une vision floue et générique

Les réponses des dirigeants témoignent souvent d’une représentation peu claire de l’engagement salarié, défini en premier lieu comme une vision positive assez générale du lien entre l’employeur et le salarié.

« C’est une bonne question, je n’ai pas la réponse sur la notion d’engagement»

« C’est le sentiment d’appartenance et la fierté d’être dans l’entreprise, ça se voit bien par exemple dans les signatures d’email avec le logo. »

« L’engagement c’est comme la foi, c’est un type de comportement, c’est plus profond, plus personnel»

« Lien qui unit le collaborateur à l’entreprise : il donnera plus.  Plus de temps, plus de qualité, plus d’énergie. »

 

Affection, adhésion et contribution à l’entreprise

Au-delà de cette représentation générale de l’engagement, plusieurs dimensions ressortent des réponses des dirigeants : il s’agit d’un rapport du salarié à son entreprise qui se comprend par l’affection, l’adhésion et la contribution à l’entreprise, aux collaborateurs et aux clients.

« C’est quand le salarié croît dans son entreprise, quand il aime sa fonction. »

« L’engagement, c’est la capacité de s’approprier les objectifs de l’entreprise et de s’en sentir pleinement responsable. »

« Capacité à contribuer à la performance, à prendre des risques, des initiatives pour l’entreprise»

« C’est que les gens donnent le meilleur d’eux-mêmes pour que leur travail soit au-delà des attentes. »

« Il faut améliorer sa compétence et en faire bénéficier ses clients et ses collègues»

« L’engagement, c’est faire vivre le business et ne pas croiser les bras en attendant que ça tombe»

 

Un engagement à plusieurs facettes

Les différents aspects de l’engagement posent la question de ses objets : d’après les réponses des dirigeants, l’engagement porte principalement sur l’entreprise et sur le métier même.

« En premier lieu, les salariés engagés vont défendre les intérêts de l’entreprise. Ils vont s’investir, travailler, être acteurs et être une pierre à l’édifice. »

« Les gens viennent par vocation, ils ne feraient pas autre chose. »

« Il y a beaucoup de formes d’engagement, il y a des profs qui ont un engagement pédagogique exceptionnel, il y en a d’autres qui sont dans la création et le pilotage de formations, d’autres qui sont sur l’activité scientifique … »

« Il y a déjà l’engagement métier et après il y a l’engagement auprès de la structure en tant que telle. Dans le métier c’est très fort. C’est déjà pour un métier que les gens viennent. Ensuite dans la structure ce n’est pas aussi fort. »

 

 

* Propos et statistiques tirés de l’étude « L’engagement salarié vu par les dirigeants ». Première publication de l’Observatoire de l’Engagement, co-créé par les sociétés Carewan et Osagan, dans le cadre d’un contrat de recherche avec l’Université Paris-Dauphine.

By |2018-01-11T11:12:32+00:00January 11th, 2018|

About the Author: